Aller au contenu

La relation de conjugaison des lentilles

Niveau de difficulté :

Ajouter à mes favoris

Partager :  

5590 vues

44 0

La relation de conjugaison des lentilles

Publiée le 11 décembre 2015

Le point de départ de cette séquence est la loi des lentilles telle qu’obtenue par analyse géométrique dans la séquence précédente. Nous retraçons brièvement les difficultés rencontrées avec cette loi : distances négatives et besoin de deux lois de formes différentes pour des conditions différentes d’utilisation de la lentille (formation d’une image réelle ou formation d’une image virtuelle). Nous montrons que ces difficultés sont naturellement contournées à l’aide de l’utilisation de coordonnées de position en lieu et place des distances (distance « objet », distance « image » et « distance » focale). Nous introduisons ainsi dans la description des lentilles la notion de système de coordonnées cartésiennes telle que proposé par René Descartes lui-même au 17ème siècle. Nous sommes ainsi amenés à généraliser la loi des lentilles en l’exprimant sous la forme de la « relation de conjugaison » de René Descartes. Nous montrons à l’aide de plusieurs exemples que cette nouvelle forme de la loi des lentilles est cohérente et valable pour toutes les situations (notamment pour le cas de la formation d’images virtuelles).

Connecte-toi ou crée un compte pour écrire un commentaire.